Communiqué de presse de Charm-el-Cheikh

Chers amis,

Le monde des media est entré le 13/11 en ébullition après qu’une journaliste de l’AFP a cru découvrir un scoop, l’ordonnance de non-lieu dans notre affaire. En quelques heures nos avocats et moi-même avons été assaillis d’appels, qui nous ont permis de préciser que l’ordonnance avait été prise le 11 juillet, que nous avions fait appel dans les délais et que notre détermination à combattre le non-lieu était intacte. 

Nos avocats peaufinent leur mémoire dans la perspective d’une audience espérée pour le 1er semestre 2018 devant la Chambre d’instruction de la Cour d’Appel de Paris. 

Notre argumentation vise essentiellement à la mise en cause de M. Nour, responsable à nos yeux de l’accident. Et sur ce point les développements d’une part du procureur dans son réquisitoire du 30/12/2015, d’autre part du juge d’instruction dans son ordonnance du 11/7/2017, vont en grande partie dans notre sens. Pour ceux qui auraient été rebutés par ces 2 documents (que toutes les parties civiles ont reçus) je me permets de leur en suggérer néanmoins la lecture. 

Nous avons une autre action en cours : l’assignation que nous avons lancée devant le TGI de Paris, contre l’Etat Français, pour dysfonctionnement du service public de la justice, en raison de la durée anormale de la procédure. L’Etat a nommé un avocat pour assurer sa défense; nous attendons ses conclusions. 

A l’occasion de la cérémonie annuelle d’hommage aux victimes du terrorisme le 17 septembre j’ai pu échanger quelques mots avec la nouvelle Garde des Sceaux, Mme Belloubet, qui m’a invité à rencontrer 2 membres de son Cabinet. Accompagné de Me Jean-Pierre Bellecave j’ai ainsi rencontré Mme Schaff chargée des relations internationales et Mme Pelsez déléguée interministérielle à l’assistance aux victimes d’attentats ou d’accidents collectifs. Les 2 procédures ci-dessus ont été longuement discutées. 

Nos avocats, et plus particulièrement Me Bellecave, étudient par ailleurs la possibilité d’une « citation directe » de M. Nour. 

Je donne rendez-vous à ceux qui pourront venir le mercredi 3 janvier à 14h au cimetière du Père Lachaise à Paris. 

stel cecCroyez à mon amitié et à mon dévouement fidèle. 

Claude Fouchard.