COMMUNIQUÉ DE PRESSE : CRASH D’AIR ALGÉRIE AH5017.

MENSONGES ET DÉSINFORMATION. DEMANDE DE PUBLICATION DU DROIT DE RÉPONSE CI-DESSOUS AU FIGARO

LES INCROYABLES APPROXIMATIONS CARICATURALES  d’Anne Jouan  (vendredi 3 Juillet)

1) Selon le journal, pour l’enquête, la cause principale résulterait dans la non activation du système d’antigivrage des sondes moteur dans des conditions de vol qui en requéraient l’utilisation.

Outre que les conditions de vol précises à quelques km près au moment du décrochage ne sont pas connues avec certitude et le BEA à cet égard se contente de dire « probablement dans la couche nuageuse », il n’affirme rien.

Le DFDR (enregistreur de paramètres) d’un type assez ancien ne peut pas enregistrer la mise en œuvre des antigivreurs et le CVR (enregistreur des conversations et bruits en poste de pilotage) n’est pas exploitable (c’est par l’écoute du CVR qu’on avait pu savoir que les systèmes d’antigivrages avaient été activés sur le MD d’un modèle similaire de WCA qui transportait nos compatriotes Martiniquais, lequel s’est écrasé près de Macaraibo en 2005).

C’est une éventualité qui n’est donc pas prouvée et à cet égard le BEA se contente de dire « l’équipage n’a vraisemblablement pas activé… ».

Autre possibilité qui n’est pas retenue : le système pourrait avoir été activé mais être défectueux mais il est impossible de le savoir.

Continuer la lecture de COMMUNIQUÉ DE PRESSE : CRASH D’AIR ALGÉRIE AH5017.